Gouvernement du Québec - Justice Illustration bandeau Internet.
AccueilPlan du siteCourrierPortail QuébecAideEnglish

Thématique

Lutte contre l'homophobie et la transphobie

   
 
   
  Le Québec : une société ouverte, mais…

En 2013, dans le contexte d'une première campagne gouvernementale contre l'homophobie, le ministère de la Justice a fait réaliser deux sondages afin de mesurer les perceptions et les attitudes des Québécoises et des Québécois à l'égard de la diversité sexuelle, l'un avant le début de la campagne et l'autre après. Les résultats présentés ci-dessous sont des données extraites du sondage post-campagne.

Ces résultats indiquent que :

  • l'aisance des Québécoises et des Québécois avec des personnes homosexuelles est de 74 %, mais celle-ci chute de plus de 20 % à l'endroit des personnes trans;
  • près de 40 % des gens se disent peu ou pas du tout à l’aise de voir deux hommes s’embrasser en public;
  • plus d’une personne sur deux (54 %) dit pouvoir reconnaître facilement des gais dans un groupe ou dans un lieu public, renforçant l'idée que les personnes homosexuelles ont des traits distincts;
  • la grande majorité des répondants estiment que les parents de même sexe sont d'aussi bons parents que les autres, mais la moitié d'entre eux (52 %) considèrent qu'un enfant devrait avoir deux parents de sexe opposé pour se développer pleinement.

(Source : Évaluation de la Campagne de sensibilisation pour lutter contre l'homophobie, Rapport final (SOM) présenté au ministère de la Justice, juillet 2013.)

     
 

Qu'est-ce que l'homophobie et la transphobie?

L'homophobie est plus qu'une simple peur des lesbiennes, des gais, des bisexuels, des transsexuels et des transgenres (LGBT). Elle se manifeste par un ensemble d'attitudes négatives et de comportements indésirables qui peuvent mener leur auteur à intimider, à rejeter, à harceler ou à discriminer les personnes LGBT. Elle peut aussi viser une personne hétérosexuelle dont l'apparence ou le comportement ne correspond pas aux stéréotypes de la masculinité ou la féminité.

La transphobie désigne les manifestations de rejet, de discrimination ou de violence à l'encontre des personnes trans. Les personnes transphobes ressentent de la haine ou se sentent provoquées ou agacées à la vue d'une femme ou d'un homme qui ne correspond pas à l'image de ce que devrait être, selon elles, une femme ou un homme. Autrement dit, elles ont de l'aversion envers la femme qui « n'a pas l'air tout à fait femme », ou vice versa.

Ces réactions négatives peuvent être liées à la méconnaissance des réalités propres aux diverses identités et orientations sexuelles. Elles sont d'ailleurs plus fréquentes chez les hommes, selon les contextes ou les milieux :

  • à l'école et au collège;
  • dans le sport.
     
 

Les formes de l'homophobie ou de la transphobie

L'homophobie et la transphobie peuvent prendre différentes formes, par exemple :

  • les moqueries;
  • le rejet;
  • le harcèlement;
  • l'intimidation Icône indiquant que l'utilisateur sera conduit à un autre site.;
  • la violence physique.

Les moqueries

Les moqueries et les blagues sont la forme d'homophobie et de transphobie la plus fréquente. Malgré leur apparence anodine, elles peuvent blesser et affecter l'estime personnelle des personnes qui en sont la cible. Chez les personnes de minorités sexuelles, elles peuvent aussi renforcer les difficultés qu’une personne peut avoir à accepter sa propre homosexualité.

De plus, cette forme d'humour tend à :

  • banaliser les préjugés et les stéréotypes homophobes;
  • véhiculer des représentations stéréotypées qui contribuent à inférioriser la personne atteinte.

Le rejet

Il n'est pas rare que des personnes LGBT, ou perçues comme telles, subissent du rejet de leur entourage. Elles peuvent être exclues de certains groupes, abandonnées par leur famille ou congédiées après avoir divulgué leur orientation sexuelle ou leur identité réelle.

La peur du rejet peut amener ces personnes à masquer leur orientation sexuelle ou leur identité de genre profonde.

Le harcèlement

Le harcèlement lié à l'homophobie ou la transphobie est une forme particulière de discrimination qui peut se manifester à l’égard d’une personne, notamment par des paroles, des actes isolés ou des gestes répétés, à caractère vexatoire ou méprisant. La personne qui subit du harcèlement peut connaître de la détresse psychologique.

L'agression

L'agression est un acte qui menace l'intégrité physique ou psychologique de la victime.

  • Au Québec, la violence homophobe est rare. Néanmoins, certaines personnes, qu’elles soient LGBT ou perçues comme telles, se font agresser pour des motifs liés à l’orientation sexuelle ou à l’identité de genre. Les personnes victimes d'agression doivent communiquer avec les services d'urgence 911.

Les études montrent que les personnes LGBT sont d'ailleurs plus souvent victimes de crimes violents que les hétérosexuels. En effet, le nombre d'agressions contre les personnes homosexuelles est plus du double de celui contre les personnes hétérosexuelles, tandis qu'il est quatre fois plus élevé à l'endroit des personnes bisexuelles.

La proportion de crimes haineux déclarés et motivés par l’orientation sexuelle se maintient, année après année, à 16 % environ. Or, le nombre absolu de crimes haineux rapportés tend à diminuer.

     
 

Les conséquences de l'homophobie et de la transphobie

Les personnes qui subissent des attitudes de rejet ou qui se font harceler, intimider ou violenter sont exposées à un stress important. Ce stress a un impact physique et psychologique significatif sur leur développement, leur santé et leur bien-être.

Par exemple, en milieu de travail, le quart des lesbiennes et des gais dissimulent leur orientation sexuelle à leurs collègues. Ils le font :

  • dans 40 % des cas en raison d'attitudes de fermeture;
  • dans le tiers des cas à cause de la présence d'une personne homophobe ou transphobe.

(Source : Chamberland, Line (2007). Gais et lesbiennes en milieu de travail. Rapport synthèse de recherche, Montréal, Collège de Maisonneuve et Institut de recherche en études féministes + Faits saillants, p. 13.)

À l'école secondaire, une étude menée en 2011 auprès de 2 747 jeunes de 3e et 5e secondaire révèle que :

  • 38,6 % des élèves sont victimes d'homophobie, soit près de quatre élèves sur dix, alors que 8 % d'entre eux se sont clairement identifiés comme lesbiennes, gais, bisexuels ou en questionnement (LGBQ);
  • ces élèves sont plus souvent absents que les autres élèves (le taux d'absentéisme est deux fois plus élevé).De plus, leur sentiment d'appartenance et leurs aspirations scolaires sont plus faibles;
  • 86,5 % des élèves ont entendu des remarques négatives discréditant la diversité sexuelle.

En raison de la violence subie à l'école, les LGBT sont de deux à trois fois plus à risque d’idéation suicidaire et de tentatives de suicide que les jeunes hétérosexuels.

Les personnes trans se heurtent souvent à de la discrimination lorsqu'elles veulent se loger, se trouver un emploi ou recevoir des soins.

De plus, les personnes trans risquent davantage d'avoir des problèmes de santé et de voir leur sécurité menacée. D'ailleurs, 77 % d'entre elles ont déjà pensé au suicide, alors que 43 % ont tenté de se suicider.

(Source : Chamberland, L., G. Émond, M. Bernier, G. Richard, M.-P. Petit, M. Chevrier, B. Ryan, J. Otis et D. Julien (2011). L'homophobie à l'école secondaire au Québec : Portrait de la situation, impacts et pistes de solution, Rapport de recherche, Montréal, Université du Québec à Montréal.)

   
 

Besoin d'aide?

Vous êtes victime d'homophobie ou de transphobie? Plusieurs organismes d'aide peuvent vous aider pour faire face à l'homophobie ou à la transphobie, comme Gai Écoute Icône indiquant que l'utilisateur sera conduit à un autre site., AlterHéros Icône indiquant que l'utilisateur sera conduit à un autre site. et ATQ Icône indiquant que l'utilisateur sera conduit à un autre site..

Ces organismes peuvent notamment vous offrir :

  • un service d'écoute et d'aide par téléphone ou sur Internet;
  • des services d'accompagnement;
  • de l'aide pour défendre vos droits.

Des organismes spécialisés présents dans votre région peuvent également répondre à vos besoins.

     
 

Déclarer un acte homophobe ou transphobe

Vous êtes une victime d'homophobie ou de transphobie ou vous avez été témoin de gestes discriminatoires de cette nature? Il est important d'agir et de déclarer cet acte ou cette situation. Plusieurs démarches s'offrent à vous, selon les contextes et la gravité des gestes posés.

À l'école :

  • Parle à un adulte en qui tu as confiance : tes parents, ton prof, ton éducatrice;
  • Dénonce la situation auprès de la direction de ton école ou d'un intervenant.

En milieu de travail :

  • parlez du problème avec une personne de confiance. Ne restez pas isolé;
  • portez la situation à l’attention de votre supérieur immédiat ou de votre représentant syndical si vous êtes syndiqué. S'il s'agit de votre supérieur hiérarchique, faites part de la situation problématique à la personne de qui celui-ci relève;
  • obtenez de l'aide en utilisant les programmes ou les services offerts par votre Direction des ressources humaines, s'il y a lieu.

Déclaration

Il est possible de signaler un acte homophobe et de faire une déclaration anonyme et confidentielle par téléphone, par courriel ou par la poste.

Gai écoute Icône indiquant que l'utilisateur sera conduit à un autre site. a mis sur pied le Registre des actes homophobes Icône indiquant que l'utilisateur sera conduit à un autre site. : anonyme, le Registre des actes homophobes recense les déclarations de victimes ou de témoins d’actes homophobes sans qu’ils aient à s’identifier.

Signaler un acte homophobe Formulaire de déclaration Icône indiquant que l'utilisateur sera conduit à un autre site..

Tenu par l'organisme d'aide Gai Écoute, le Registre des actes homophobes est anonyme et confidentiel. Gai Écoute peut aussi vous diriger vers l'organisme le mieux placé pour que vous receviez l'aide appropriée selon vos besoins ou pour que vous puissiez formuler votre plainte selon la nature de l'acte que vous souhaitez dénoncer.

   
 

Ressources d'aide en matière d'homophobie

Aide et écoute

Gai écoute

Gai écoute est un service d’écoute et d’aide téléphonique gratuit et confidentiel. L’organisme offre aussi de l’aide par courriel, des sessions de clavardage ainsi qu’un répertoire de ressources en ligne. Il a mis sur pied le Registre des actes homophobes, par lequel les personnes victimes ou témoins d’actes homophobes peuvent faire une déclaration anonyme et confidentielle en ligne, par téléphone, par courriel ou par la poste.

Aide et écoute (groupes spécifiques)

Jeunes

Projet 10
L’organisme Projet 10 offre une ligne d’écoute, des séances d’intervention individuelle et des groupes de discussion pour les jeunes LGBT de 14 à 25 ans.

AlterHéros
AlterHéros offre de l’aide et du soutien dans Internet. Son site Parles-en aux experts se consacre à la démystification des orientations sexuelles et des identités de genre.

Groupe de recherche (ou Groupe régional) et d’intervention sociale (GRIS)
Les GRIS animent des ateliers de démystification dans les écoles dans différentes régions du Québec. Certains offrent également des services d’écoute et de soutien pour les jeunes de 14 à 25 ans ou pour leurs parents.

Chaudière-Appalaches
Tél. : 581 225-8440
info@grischap.org
www.grischap.org Icône indiquant que l'utilisateur sera conduit à un autre site.

Estrie
Tél. : 819 823-6704
info@grisestrie.org
www.grisestrie.org Icône indiquant que l'utilisateur sera conduit à un autre site.

Mauricie–Centre-du-Québec
Tél. : 819 445-0007; 1 877 745-0007
info@grismcdq.org
www.grismcdq.org Icône indiquant que l'utilisateur sera conduit à un autre site.

Montréal
Tél. : 514 590-0016
info@gris.ca
www.gris.ca Icône indiquant que l'utilisateur sera conduit à un autre site.

Québec
Tél. : 418 523-5572
info@grisquebec.org
www.grisquebec.org Icône indiquant que l'utilisateur sera conduit à un autre site.

Lesbiennes

Centre de solidarité lesbienne
Le Centre de solidarité lesbienne offre un groupe de soutien pour les lesbiennes victimes de violence conjugale, des ateliers sur la santé et sur les réalités des lesbiennes ainsi qu’un centre de documentation. Tél. : 514 526-2452

Trans

Aide aux trans du Québec (ATQ)
L’ATQ offre un service d’écoute et d’aide par téléphone et par courriel et un groupe de soutien pour les personnes transsexuelles.
514 254-9038; 1-855 909-9038
ecoute@atq1980.org
www.atq1980.org Icône indiquant que l'utilisateur sera conduit à un autre site.

Action santé travesti(e)s & transsexuel(le)s du Québec (ASTTeQ)
Le projet ASTTeQ a pour objectif de favoriser la santé et le bien-être des personnes transsexuelles par l’intermédiaire du soutien par les pairs et de l’accompagnement. Il offre des services-conseils gratuits et confidentiels et des groupes de rencontre tous les lundis, de 19 h à 21 h.
514 847-0067, poste 207
info@astteq.org
www.astteq.org Icône indiquant que l'utilisateur sera conduit à un autre site.

Défense des droits

Alliance arc-en-ciel de Québec
Alliance arc-en-ciel de Québec assure la défense des droits individuels et collectifs des personnes de la diversité sexuelle et de genre de la région de la Capitale-Nationale dans une perspective d’accompagnement, d’éducation, de mobilisation, de concertation et de représentation.
418 809-3383
dg@arcencielquebec.ca
www.arcencielquebec.ca Icône indiquant que l'utilisateur sera conduit à un autre site.

Centre de lutte contre l’oppression des genres
Le Centre de lutte contre l’oppression des genres est un organisme indépendant, financé par les étudiants et étudiantes de l’Université Concordia, dont le mandat est de promouvoir l’égalité entre les genres et l’autonomisation, particulièrement au sein des communautés marginalisées.
514 848-2424, poste 7880
psa@genderadvocacy.org
www.desluttesgenres.org Icône indiquant que l'utilisateur sera conduit à un autre site.

Coalition des familles LGBT
La Coalition milite pour la reconnaissance légale et sociale des familles LGBT. L’organisme offre des activités sociales et des ateliers pour les personnes LGBT qui souhaitent devenir parents. L’organisme a comme travail principal de former les intervenants jeunesse et famille sur l’homophobie et la transphobie.
514 878-7600
info@famillesLGBT.org
www.famillesLGBT.orgIcône indiquant que l'utilisateur sera conduit à un autre site.

Conseil québécois LGBT
Le Conseil québécois LGBT est le chef de file des organismes de défense des droits des personnes LGBT au Québec. Il agit à titre de porte-parole et d’interlocuteur privilégié auprès du gouvernement relativement au bien-être et aux conditions de vie des personnes LGBT.
514 759-6844
info@conseil-lgbt.ca
www.conseil-lgbt.ca Icône indiquant que l'utilisateur sera conduit à un autre site.

Fondation Émergence
La Fondation Émergence réalise des projets d’information et de sensibilisation en vue de favoriser le bien-être des personnes LGBT et de promouvoir leurs droits.
514 866-6788
courrier@fondationemergence.org
www.fondationemergence.org Icône indiquant que l'utilisateur sera conduit à un autre site.

Réseau des lesbiennes du Québec
Le Réseau des lesbiennes du Québec (RLQ-QLN) est voué à la défense des droits et de la culture des lesbiennes. Le RLQ-QLN agit à titre de porte-parole et d'interlocuteur auprès des instances, tant politiques que sociales, relativement à la qualité et aux conditions de vie des lesbiennes et de leur communauté.
438 929-6928
coordo@rlq-qln.ca
www.rlq-qln.algi.qc.ca Icône indiquant que l'utilisateur sera conduit à un autre site.

Coalition d’aide aux lesbiennes, gais et bisexuel-les de l’Abitibi-Témiscamingue
La Coalition d’aide aux lesbiennes, gais et bisexuel-les de l’Abitibi-Témiscamingue offre des services de sensibilisation et de démystification de l’homosexualité, notamment pour les jeunes de 14 à 35 ans et leurs parents. Son site Internet propose aussi plusieurs informations et ressources disponibles dans la région.
819 762-2299
info@coalitionat.qc.ca
www.coalitionat.qc.ca Icône indiquant que l'utilisateur sera conduit à un autre site.
 
Arc-en-ciel d’Afrique
L’organisme Arc-en-ciel d’Afrique offre des services d’accompagnement, d’accueil et d’aide à l’installation pour les personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, transsexuelles et queer afro-caribéennes. Il propose aussi des activités sociales et culturelles pour les personnes LGBT originaires d’Afrique et des Caraïbes.
514 373-1953
info@arcencieldafrique.org
www.arcencieldafrique.org Icône indiquant que l'utilisateur sera conduit à un autre site.

 

   
 

Pour en savoir plus

Pour plus d'information, n'hésitez pas à nous joindre.

   
 

Haut

   




Dernière mise à jour : 12 janvier 2017



BiographieMandatsCommuniquésConférences de presseDiscours et allocutions
CourrielAdjoint parlementaire
Accès à l'informationPolitique de confidentialitéAccessibilité