Déploiement de la Trajectoire justice santé mentale

Période visée
Communiqués

Déploiement de la Trajectoire justice santé mentale

Québec, le 25 janvier 2021. – Le ministre de la Justice et procureur général du Québec, M. Simon Jolin-Barrette, le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, M. Lionel Carmant, ainsi que la ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Mme Chantal Rouleau, sont heureux d’annoncer la mise en œuvre de la Trajectoire justice santé mentale de la Cour du Québec dans le district judiciaire de Montréal, mieux connue sous le nom de Programme d’accompagnement justice et santé mentale. 

Le programme est en vigueur depuis le 13 janvier. Il permet aux clientèles vulnérables ayant notamment des ennuis de santé mentale et accusées de certaines infractions criminelles de bénéficier d’un traitement judiciaire encadré par des intervenantes et intervenants des milieux judiciaire, de la santé, des services sociaux et de la sécurité publique.

La mise sur pied d’un plan d’intervention et d’un suivi rigoureux, plutôt que le recours à l’emprisonnement, favorise la réhabilitation des personnes contrevenantes et la protection du public. Le programme permet aussi, lorsque c’est possible, de réparer les torts causés à la personne victime ou à la collectivité. La réussite du programme mène à un retrait des accusations qui pèsent contre la personne contrevenante ou à la détermination d’une peine adaptée à sa situation.

En proposant une solution de rechange au processus judiciaire traditionnel, le programme facilite l’accès au système de justice et contribue à désengorger les tribunaux. Il s’agit d’une mesure clé du projet de transformation de la justice.

Citations

« Notre gouvernement est heureux de soutenir cette mesure destinée aux clientèles plus vulnérables. Celle-ci permet un traitement équitable de leur cause en considérant les problèmes sous-jacents qui ont pu mener à l’infraction commise. Le Programme d’accompagnement justice et santé mentale contribue à offrir aux citoyens et citoyennes un système de justice moderne et mieux adapté à leurs réalités. Merci aux différents intervenants et intervenantes qui se sont mobilisés pour implanter le programme. »

Simon Jolin-Barrette, ministre de la Justice et procureur général du Québec

« Le Programme d’accompagnement justice et santé mentale répond à un enjeu actuel de notre société. Nous comptons sur des ressources spécialisées dans le système de santé, qui ont l’habitude de travailler avec des personnes accusées aux prises avec des problématiques de santé mentale. Ces ressources comprennent parfaitement leur réalité et peuvent leur proposer des solutions cohérentes, qui contribueront à limiter les risques de récidive. Nous sommes heureux de prendre part à cette initiative. »

Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux

« La Trajectoire justice santé mentale constitue une approche moderne, humaine et qui répond mieux aux besoins des personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale. La collectivité peut jouer un rôle important pour soutenir les personnes victimes et les personnes contrevenantes dans leur processus de réparation. Je suis convaincue que l’implantation de ce programme bénéficiera à la communauté de la région de Montréal. »

Chantal Rouleau, ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal et députée de Pointe-aux-Trembles

Lien connexe

Pour en savoir plus au sujet du Programme d’accompagnement justice et santé mentale, consultez le site Web du ministère de la Justice : www.justice.gouv.qc.ca.

 

– 30 –

 

Source :     Renseignements :

Élisabeth Gosselin
Attachée de presse
Cabinet du ministre de la Justice
et procureur général du Québec
450 209-1777
   

Paul-Jean Charest
Relations avec les médias
Ministère de la Justice du Québec
418 644-3947, poste 20932

       

Sarah Bigras
Attachée de presse
Cabinet du ministre délégué à la Santé 
et aux Services sociaux
418 446-5911

     
Auteur : MJQ Retourner aux Communiqués
Retourner en haut