Lancement d’un appel de projets pour venir en aide aux personnes victimes d’actes criminels

Période visée
Communiqués

Lancement d’un appel de projets pour venir en aide aux personnes victimes d’actes criminels

Québec, le 18 septembre 2019 – La ministre de la Justice et procureure générale du Québec, Mme Sonia LeBel, annonce le lancement de l’appel de projets du Programme de subvention pour favoriser la recherche, l’information, la sensibilisation et la formation en matière d’aide aux victimes d’actes criminels pour l’année 2019-2020.

Ce programme d’aide financière soutient la réalisation d’initiatives novatrices contribuant au développement de services, de connaissances et d’expertise pour venir en aide aux personnes victimes d’actes criminels au Québec. Une somme de 1 750 000 $ sera octroyée pour la réalisation des projets et des activités sélectionnés dans le cadre du Programme pour 2019-2020.

Cette année, une priorité sera accordée aux initiatives visant les violences subies par les personnes autochtones. De plus, comme l’an dernier, les projets favorisant l’accès aux services pour les personnes victimes de violences sexuelles et de violence conjugale seront également priorisés.

Les personnes ainsi que les organismes à but non lucratif sont invités à transmettre leur proposition de projet au plus tard le 24 octobre 2019 à 23 h 59.

Citations

« Je suis fière que notre gouvernement soutienne la réalisation d’initiatives novatrices venant en aide aux personnes victimes d’actes criminels. Le financement octroyé assurera de diversifier, d’adapter et d’améliorer les services d’aide et d’accompagnement, notamment ceux offerts en matière de violence conjugale et de violences sexuelles ainsi que ceux s’adressant plus spécifiquement aux personnes autochtones. Je tiens à remercier tous les organismes du milieu qui, jour après jour, accompagnent les personnes victimes d’actes criminels tout au long de leur processus de rétablissement. »

Sonia LeBel, ministre de la Justice et procureure générale du Québec

« Je me réjouis de l’ajout, cette année, d’une priorité d’attribution visant la problématique des violences subies par les personnes autochtones. Comme l’a récemment dit le premier ministre, nous n’en avons pas assez fait collectivement pour aider et protéger les femmes et les filles autochtones. En accordant cette priorité, le gouvernement du Québec agit et réitère son soutien aux personnes autochtones victimes d’actes criminels et contribue au développement de services répondant à leurs besoins. Les Premières Nations et les Inuits ont des réalités et des enjeux spécifiques à leurs communautés dont nous devons tenir compte. »

Sylvie D’Amours, ministre responsable des Affaires autochtones

Information complémentaire

Les sommes octroyées dans le cadre du Programme proviennent du Fonds d'aide aux victimes d'actes criminels (FAVAC). Ce fonds spécial, notamment destiné au financement de tels projets, a été institué au ministère de la Justice du Québec en 1988. Ses revenus proviennent principalement de sommes perçues à la suite d'infractions aux lois pénales québécoises et au Code criminel, ainsi que de sommes liées au partage des produits de la criminalité.

Lien connexe

Pour présenter un projet et pour obtenir plus de renseignements sur le Programme, visitez l’adresse : www.justice.gouv.qc.ca.

– 30 –

 

Sources :     Renseignements :

Nicky Cayer
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de la Justice
et procureure générale du Québec
418 643-4210

   

Paul-Jean Charest
Relations avec les médias
Ministère de la Justice du Québec
418 644-3947, poste 20932

 

Auteur : MJQ Retourner aux Communiqués
Retourner en haut