Les personnes victimes d’agressions sexuelles et de violence conjugale invitées à s’exprimer

Période visée
Communiqués

Les personnes victimes d’agressions sexuelles et de violence conjugale invitées à s’exprimer

Québec, le 5 mars 2020. – La ministre de la Justice et procureure générale du Québec, Mme Sonia LeBel, accompagnée de Mme Hélène David, députée de Marguerite-Bourgeoys, de Mme Véronique Hivon, députée de Joliette, et de Mme Christine Labrie, députée de Sherbrooke, est heureuse d’annoncer le lancement d’une consultation en ligne dans le cadre des travaux du Comité d’experts et d’expertes sur l’accompagnement des personnes victimes d’agressions sexuelles et de violence conjugale. Cette consultation se tiendra du 5 mars 2020 au 10 avril 2020.

Le questionnaire Web, accessible sur le site du ministère de la Justice, permet aux personnes victimes d’agressions sexuelles ou de violence conjugale de s’exprimer anonymement sur différents sujets tels que : leur degré de connaissance des organismes qui viennent en aide aux personnes victimes, leur expérience auprès de ces derniers, le processus de plainte aux policiers, leur expérience judiciaire et les mesures à privilégier pour améliorer l’accompagnement des personnes victimes de ces formes de violence.

La participation des personnes victimes à cette collecte d’information contribuera à améliorer les pratiques du système judiciaire, à assurer aux victimes un meilleur soutien et à renforcer les droits qui leur sont reconnus. 

Citations

« J'invite les Québécoises et les Québécois à participer en grand nombre à cette initiative du Comité d’experts et d’expertes sur l’accompagnement des personnes victimes d’agressions sexuelles et de violence conjugale. Votre contribution est capitale pour améliorer les services d’accompagnement aux personnes victimes. Nous croyons que c’est en donnant une voix aux personnes victimes et en s’appuyant sur leur expérience que le Comité pourra mieux déceler les principales lacunes du système et formuler des recommandations pour y remédier. Je demande à mes collègues de partager avec moi cet appel à la participation afin que l'Assemblée nationale s'exprime d'une manière solennelle, ensemble et d'une seule voix pour dire aux personnes victimes et à leurs proches : nous sommes à l'écoute! » 

Sonia LeBel, ministre de la Justice et procureure générale du Québec 

« Nous travaillons ardemment au sein de cette commission transpartisane avec pour objectif principal de placer les besoins des victimes au cœur des solutions en matière d’agressions sexuelles et de violence conjugale. Par cette consultation en ligne que nous lançons officiellement ensemble, mes trois collègues des autres partis et moi-même, nous disons aux victimes de ces violences du Québec que ce sont elles que nous voulons entendre et que leurs paroles et leurs vécus sont indispensables afin de guider nos actions en faveur d’une meilleure prise en charge de leurs besoins. »

Hélène David, députée de Marguerite-Bourgeoys et porte-parole de l'opposition officielle en matière de condition féminine

« Pour rétablir la confiance des victimes envers le système, on doit comprendre pourquoi cette confiance s’est brisée. La consultation en ligne offre aux victimes d'agressions sexuelles et de violence conjugale un espace confidentiel pour nous exposer les lacunes du système et nous parler de leurs besoins. Je joins ma voix à celle de mes collègues pour souhaiter la plus grande participation possible à cet exercice d'écoute essentiel à notre démarche. »

Christine Labrie, députée de Sherbrooke et porte-parole du deuxième groupe d’opposition en matière de condition féminine

« Cette étape essentielle de consultation qui s'amorce est au cœur de la démarche que nous menons avec le comité d’experts. Nous avons besoin d'entendre les récits et les témoignages, d'avoir le regard et l'éclairage des gens, même si je sais combien il peut être difficile pour certaines personnes de raviver des souvenirs douloureux. Je dis depuis le début qu'il faut envoyer le signal aux victimes qu'il est temps d'adapter le système de justice à leur réalité, et non l'inverse. Pour y arriver, il faut les écouter. C'est pourquoi cette consultation est si importante et j'espère qu’elle suscitera une grande participation. On a besoin de vous! »

Véronique Hivon, députée de Joliette et porte-parole du troisième groupe d’opposition en matière de justice


Information complémentaire

Le Comité d’experts et d’expertes sur l’accompagnement des personnes victimes d’agressions sexuelles et de violence conjugale a été formé le 18 mars 2019 par la ministre de la Justice et procureure générale du Québec, Mme Sonia LeBel, et ses collègues Hélène David, députée de Marguerite-Bourgeoys, Christine Labrie, députée de Sherbrooke, et Véronique Hivon, députée de Joliette. Il a pour mandat de proposer des pistes de solution en vue d’adapter ou d’instaurer des mesures bénéficiant aux personnes victimes tout en leur redonnant confiance dans le système de justice québécois.

Lien connexe

Pour participer à la consultation en ligne ou pour déposer un mémoire, visitez le www.justice.gouv.qc.ca.

 

– 30 –

 

Sources :     Renseignements :

Nicky Cayer
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de la Justice
et procureure générale du Québec
418 643-4210

   

Paul-Jean Charest
Relations avec les médias
Ministère de la Justice du Québec
418 644-3947, poste 20932

Frédéric Labelle
Responsable des relations avec 
les médias 
Aile parlementaire du Parti libéral 
du Québec 
438 831-0549

Stéphanie Guévremont  
Attachée de presse
Aile parlementaire de Québec solidaire
418 473-2579

Thomas Gaudreault 
Attaché de presse 
Aile parlementaire du Parti québécois 
418 456-2282

     
Auteur : MJQ Retourner aux Communiqués
Retourner en haut