Québec souligne la 10e Journée québécoise de la médiation familiale

Période visée
Communiqués

Québec souligne la 10e Journée québécoise de la médiation familiale

Québec, le 5 février 2020. – Le gouvernement du Québec souligne aujourd’hui la 10e Journée québécoise de la médiation familiale. Cette journée vise à mettre en valeur le travail des médiateurs accrédités du Québec ainsi qu’à encourager les parents en situation de rupture à recourir à ce mode de résolution des conflits.

La médiation familiale est un moyen efficace pour les parents de décider librement de toutes les questions entourant leur rupture. Elle leur permet de bâtir un plan parental sur mesure, pour leur famille, tout en tenant compte de l’intérêt de leur enfant dans leur entente. 

À l’occasion de cette importante journée instaurée par le gouvernement du Québec, la ministre de la Justice et procureure générale du Québec, Mme Sonia LeBel, rappelle que le ministère de la Justice met à la disposition des parents un répertoire des médiateurs accrédités. Cet outil de recherche leur assure d’obtenir facilement les coordonnées des médiateurs travaillant au Québec en matière familiale. Il regroupe plus de 1200 professionnels accrédités ayant suivi la formation requise pour l’obtention de ce titre. Les médiateurs familiaux peuvent exercer cette profession en tant qu’avocats, notaires, psychologues, travailleurs sociaux, thérapeutes conjugaux et familiaux, psychoéducateurs ou conseillers en orientation.

Soulignons également que le gouvernement du Québec offre gratuitement des séances d’information de groupe sur la parentalité après la rupture, et ce, partout à travers le Québec. Toute personne vivant une séparation peut y participer. La participation à une séance est toutefois obligatoire pour les parents qui ne s’entendent pas sur les questions relatives à leur séparation et qui désirent être entendus par le tribunal. 

Rappelons également que, dans le cadre d’une séparation, les couples ayant des enfants communs à charge peuvent recevoir jusqu’à 5 h de services gratuits d’un médiateur professionnel, pour déterminer notamment la pension alimentaire ou les modalités de garde des enfants. 

Citation

« Au quotidien, les médiateurs familiaux accrédités du Québec guident et soutiennent les parents dans cette période parfois difficile qu’est la rupture. Je tiens donc à les saluer et à les remercier pour leur contribution à l’exercice d’une justice familiale humaine et accessible. »

Sonia LeBel, ministre de la Justice et procureure générale du Québec

Complément d’information

En 2018-2019, environ 19 000 couples ont fait appel à la médiation familiale et un peu plus de 10 800 participants ont pris part aux séances d’information de groupe sur la parentalité après la rupture offertes par le Ministère.

Selon un sondage du ministère de la Justice réalisé par SOM en 2017, 84 % des parents ayant eu recours à la médiation ont conclu une entente et 90 % auraient de nouveau recours à ce service si le besoin se représentait.

Lien connexe

Pour en savoir plus sur la médiation familiale, pour trouver un médiateur accrédité dans votre région ou pour vous inscrire à une séance d’information de groupe sur la parentalité, visitez le site Web du ministère de la Justice : www.justice.gouv.qc.ca.

 


– 30 –

 

Sources :     Renseignements :

Nicky Cayer
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de la Justice
et procureure générale du Québec
418 643-4210

   

Paul-Jean Charest
Relations avec les médias
Ministère de la Justice du Québec
418 644-3947, poste 20932

Auteur : MJQ Retourner aux Communiqués
Retourner en haut