Votre collaboration en tant que parents participants est essentielle à la réussite d’une médiation. 

Voici les principales conditions auxquelles vous devez répondre. 

  • Engagement à la médiation : 

    • votre décision de recourir à la médiation est volontaire; 
    • vous négociez, avec l’aide du médiateur, sans contrainte indue;
    • vous participez activement aux discussions, vous collaborez et coopérez de votre mieux;
    • vous acceptez le principe selon lequel l’intervention du médiateur est non contraignante;
    • vous faites preuve d’intégrité à toutes les étapes du processus;
    • vous divulguez toutes les données nécessaires à la compréhension de la situation. 

  • Tâches à accomplir entre chacune des séances de médiation : 

    • vous réfléchissez à des options relativement à la garde des enfants et à l’accès à ceux-ci; 
    • vous préparez des budgets ou collaborez à leur préparation (parents et enfants);
    • vous dressez la liste des biens et fournissez l’évaluation de ceux-ci;
    • vous remettez tous les documents pertinents. 

  • Tâches à accomplir à toutes les étapes de la médiation, au besoin : 

    • vous voyez à obtenir des renseignements complémentaires et des avis indépendants; 
    • vous recourez à des ressources externes (avocat, notaire, comptable, thérapeute, agent d’immeuble…);
    • vous évaluez avec le médiateur la pertinence de faire collaborer directement les enfants à la médiation. 

  • Tâches à accomplir à la fin du processus de médiation : 

    • vous effectuez les démarches qui sont de votre ressort en vue d’assurer l’exécution et l’application de votre entente;
    • vous voyez à obtenir un jugement, si vous le souhaitez.

Bien que cette page ait été conçue pour les parents, sachez que la majorité de l’information demeure pertinente pour les couples sans enfant commun à charge admissibles au projet pilote de médiation familiale.

Retourner en haut