Le médiateur s’assure que chacun des parents communique librement et pleinement à l’autre ses besoins et ses attentes, de façon à ce que la négociation se déroule sur une base équitable et éclairée. Il veille également à ce que les besoins des enfants soient pris en considération au cours de la négociation. 

Il doit rester impartial. Il ne peut pas représenter un des parents ni prendre parti pour l’un d’eux.

Le médiateur ne prend non plus aucune décision à votre place et ne vous donne aucun conseil, de quelque ordre que ce soit. Cependant, il peut vous suggérer de recourir à des spécialistes, selon la nature du différend. 

Dans le déroulement de la médiation, le médiateur :

  • s’assure qu’il n’y a pas de contre-indication, notamment un déséquilibre important entre les parties; 
  • dirige le processus afin d’aider les parties à conclure une entente libre, volontaire, en pleine connaissance de cause;
  • maintient l’équilibre et l’égalité dans les négociations; 
  • réduit les obstacles à la communication; 
  • considère les intérêts des enfants et de leurs parents; 
  • donne des renseignements généraux, mais non des opinions ou des avis; 
  • suscite le recours à des professionnels; 
  • met fin à la médiation, lorsque nécessaire; 
  • invite les parents à obtenir un avis juridique indépendant avant de finaliser le résumé des ententes qu’ils ont prises; 
  • rappelle aux parties la possibilité de mettre fin à la médiation sans préjudice.
Retourner en haut