Relation avec le beau-parent

La situation actuelle

Plusieurs enfants auront à vivre dans une famille recomposée. Cette situation peut amener ces enfants à développer des liens significatifs avec un beau-parent. Actuellement, il n’existe aucune reconnaissance de ce lien. Alors, s’il survient une rupture entre le parent de l’enfant et son beau-parent, le droit actuel ne reconnaît pas le droit de l’enfant au maintien de cette relation. L’enfant pourrait donc perdre subitement tout contact avec cette personne significative.

La proposition

L’enfant devrait avoir le droit d’entretenir des relations personnelles avec l’ex-conjoint de son parent afin de maintenir des liens significatifs qui l’unissent à cette personne, à moins que ce ne soit pas dans son intérêt.

Il ne s’agit pas d’attribuer au beau-parent un droit de garde ou un droit d’accès. Le maintien des relations personnelles pourrait prendre différentes formes, par exemple des contacts téléphoniques ou des échanges par courriel.

Retourner en haut