La négociation est à la base de tous les modes de prévention et de règlement des différends.

Elle repose sur la communication et la discussion volontaire entre deux ou plusieurs personnes pour régler des différends.

Négociez par vous-même ou avec de l’aide
Vous pouvez négocier vous-même avec une personne avec qui vous avez un différend ou être représenté, par exemple par un négociateur professionnel ou un avocat (des frais s’appliquent).

Une entente négociée a la même valeur qu’un contrat
Il n'existe aucune règle formelle ou de processus obligatoires à suivre lorsque vous négociez. Ainsi, vous déterminez vous-même les règles de négociation et les modalités de votre entente avec l’autre personne. Une fois signée, une entente a les mêmes effets qu’un contrat.

TYPES DE DIFFÉRENDS QUI S’Y PRÊTENT

Vous pouvez utiliser la négociation dans diverses sphères de la vie courante, par exemple dans vos relations :

  • interpersonnelles;
  • de voisinage;
  • d'affaires;
  • de travail;
  • avec des organismes publics.

La négociation collaborative

La négociation collaborative repose sur la coopération de chaque personne. C’est pourquoi elle conduit généralement à une entente gagnant -gagnant.

Elle est basée sur :

  • la détermination des besoins et des intérêts de chacun, plutôt que sur la défense des positions;
  • la discussion, la collaboration, l’échange de toute l’information pertinente;
  • la bonne relation entre les personnes;
  • la recherche de solutions originales et sur mesure, qui soient les plus avantageuses pour tous.

On l'appelle aussi négociation raisonnée, négociation basée sur les intérêts ou négociation intégrative.

Exemple : Deux voisins s’affrontent au sujet d’une clôture endommagée

Luc et Monique s’accusent d’être responsables du mauvais état de la clôture installée entre leur terrain depuis 15 ans. Ni l’une ni l’autre n’a installé la clôture. Elle y était déjà lorsqu’ils ont acheté leur résidence, il y a 14 ans. Chacun a toujours cru que l’autre était responsable de l’entretenir.

Malgré tout, leurs intérêts et leurs besoins en matière de bon voisinage vont au-delà de la clôture, car ils se rendent service régulièrement. Ils souhaitent donc trouver une solution durable à leur différend afin de garder leurs bonnes relations.

Après quelques échanges informels sur les besoins et les attentes de chacun, Luc et Monique ont négocié des conditions qui portent davantage sur des règles de cohabitation et sur les mesures que chacun adoptera pour assurer l’entretien de la clôture à l’avenir.

Dorénavant, chacun aura la responsabilité de signaler rapidement à l’autre le moindre problème avec la clôture. Ainsi, des solutions pourront être trouvées avant qu’elle ne soit irréparable. De plus, Monique peinturera la clôture tous les trois ans. Quant à Luc, il fournira la peinture et les pinceaux nécessaires aux travaux.

Puisque la clôture actuelle ne pouvait pas être réparée, en raison de son mauvais état, Luc et Monique magasineront ensemble une nouvelle clôture qui leur convient. Ils ont convenu de payer son installation en parts égales. Enfin, ils écriront un résumé de leur entente afin de se souvenir des engagements et des responsabilités de chacun.

Retourner en haut